+33 4 42 97 31 51
·
info@novalfi.com
·
Lun - Ven 09h00-17h00
ESPACE CLIENT
+33 4 42 97 31 51
·
info@novalfi.com
·
Lun - Ven 09h00-17h00
ESPACE CLIENT

Novalfi veut poursuivre son développement au niveau national 14.06.16

Cher(e)s Clients,

« Depuis 2008, nous avons accéléré notre politique de croissance externe, indique Christophe Veran, associé et directeur commercial de Novalfi. Nous avons désormais une véritable expertise en termes de rachat et d’intégration de nouveaux cabinets ». Vingt ans après sa …

« Depuis 2008, nous avons accéléré notre politique de croissance externe, indique Christophe Veran, associé et directeur commercial de Novalfi. Nous avons désormais une véritable expertise en termes de rachat et d’intégration de nouveaux cabinets ». Vingt ans après sa création en 1996 par Rodolphe Guillemin, le réseau de cabinets de CGP, a su tisser son réseau dans tout le Sud-Est de la France.

Fort d’une équipe de 25 collaborateurs, qui gère et conseille près de 500 millions d’euros d’encours, Novalfi est désormais présent à Aix-en-Provence, Marseille, Montpellier, Nice, Toulon et Apt. À l’heure actuelle, le groupe étudie de nouvelles possibilités d’acquisitions de cabinets qui pourraient aboutir dans les mois à venir. Les dirigeants, qui ne veulent pour le moment dévoiler aucun nom avant les signatures définitives de plusieurs opérations, mettent en avant leur volonté de poursuivre une forte croissance externe en 2016. « Nous n’achetons pas de l’encours pour de l’encours, prévient Christophe Veran. Lorsque nous rachetons un portefeuille, nous mettons toujours des ressources humaines en face, comme à Nice ou à Montpellier où nous avons recruté des conseillers supplémentaires pour renforcer les équipes ». Par ailleurs, la récente acquisition d’un cabinet à Montpellier faisant partie du Cercle du patrimoine devrait permettre à Novalfi d’intégrer rapidement cette association de CGP.

Le développement du cabinet ne se limite pas à de la croissance externe, il passe aussi par une politique de recrutement ambitieuse. Celle-ci a débouché sur l’arrivée de deux nouveaux CGP salariés en mai. « Au total, nos équipes sont constituées de 9 CGP, d’un pôle juridique de 7 personnes et de 6 collaboratrices pour le back office », détaille le responsable du pôle gestion de patrimoine. Novalfi conseille une clientèle historique et « en conquête » composée de chefs d’entreprises, de cadres supérieurs, de libéraux et de retraités, pour des encours moyens de 250.000 euros. « Pour la clientèle héritée des différentes acquisitions, nous sommes vigilants à ne pas racheter de portefeuilles avec des encours inférieurs à 100.000 euros par foyer », souligne Christophe Veran. Concernant sa politique de rémunération, le cabinet facture des frais d’honoraires sur les différentes lettres de missions et conseils juridiques et perçoit des rétrocessions sur encours.

« Nous souhaitions rationaliser le processus de sélection de fonds en le confiant à de vrais experts »
Côté allocation d’actifs, Novalfi est désormais « agent lié » de la société de gestion, La Financière de l’Arc. Cette société de gestion, qui partage ses locaux avec Novalfi, s’occupe désormais de la totalité du processus de sélection et de validation des fonds, ainsi que de la gestion sous mandat des clients du CGP. « La logique derrière cette démarche était double, explique Christophe Veran. Tout d’abord, nous souhaitions rationaliser le processus de sélection de fonds en le confiant à de vrais experts. Ensuite, nous voulions nous préparer aux nouvelles réglementations et notamment à MIF 2 ».

Dorénavant, c’est donc La Financière de l’Arc et son équipe dirigée par Amandine Gérard et Gregory Teyssier, qui analysent et sélectionnent les fonds qui sont ensuite présentés lors du comité d’allocation mensuel. Aujourd’hui, ce sont près de 95 % des nouvelles affaires qui sont traitées via un mandat de gestion de la Financière de l’Arc. La société propose des mandats de gestion profilés ou des allocations sur-mesure qui sont accessibles aux clients de Novalfi à partir de 300.000 euros. La Financière de l’Arc a pour règle stricte de ne jamais dépasser 30 % de fonds maison dans un portefeuille. Côté critères, le cabinet demande un track record de 3 ans minimum et regarde avant tout des sociétés de gestion renommées qui ont fait leur preuve. « Nous recherchons avant tout des sociétés qui communiquent beaucoup, y compris dans les périodes difficiles, insiste Christophe Veran. La transparence est vraiment l’élément le plus important. Nous voulons des reportings précis et réguliers ».

Novalfi préconise l’investissement progressif

Actuellement, Novalfi s’intéresse aux alternatives au fixed income et notamment aux fonds d’absolute return avec des stratégies long/short. En revanche, la maison n’utilise pas de trackers ni de dérivés. « La délégation de la sélection à La Financière de l’Arc a eu un seul effet contraignant : l’augmentation des délais de validation. Cela nous empêche désormais de participer aux campagnes de commercialisation de certains produits structurés qui peuvent s’avérer intéressants dans des périodes de forte volatilité », constate Christophe Veran. Cependant, je préfère troquer une petite perte de réactivité pour une meilleure maîtrise des risques ». Afin de faire face à une volatilité des marchés toujours plus importante, l’équipe préconise désormais l’investissement progressif. « Lorsque nous avons une somme d’argent à investir, nous le faisons en deux ou trois fois, sur plusieurs mois, précise Christophe Veran. L’idée est de lisser les performances afin d’éviter certaines baisses ».

Sur le même sujet
Côté partenaires, Novalfi travaille avec Axa Thema, Vie Plus, Skandia, Cardiff et Swiss Life pour l’assurance-vie en France et avec ABN Amro et La Bâloise Assurances au Luxembourg. Pour l’immobilier, le réseau de CGP a un rapport privilégié avec Perimmo, dont Stéphane Pérez, l’un des associés de Novalfi, est le directeur général. Il travaille également avec Histoire et Patrimoine, Cogedim et Capital and Co. Enfin, au niveau de la gestion il apprécie particulièrement les sociétés Sycomore AM, DNCA Investments, Mandarine Gestion, Haas Gestion ou encore H2O AM.

Jérémie Gatignol

Distrib Invest

Related Posts

Leave a Reply